VW POLO - Il n’a qu’une envie, c’est de jouer

Jamais une VW Polo n’a été aussi sportive – et aussi chère! La variante rallye-route R WRC fait de chacun de nous un pilote automobile en herbe.

VW Polo R WRC 2014

Décidément, Volkswagen ne fait pas les choses à moitié. L’année dernière, la Polo R WRC faisait ses débuts au Championnat du Monde des Rallyes. A la fin de l’année et 13 courses plus tard, le fabricant de Wolfsbourg et son pilote français Sébastien Ogier se trouvaient en tête du Championnat du Monde des Rallyes.

Et le véhicule d’Ogier y était pour beaucoup: sa Polo de compétition arrache non moins de 315 ch d’un moteur turbo de 1,6 litre, ce qui propulse le monstre de 1,2 tonne à 100 km/h en seulement 3,9 secondes.

 

Avec 220 chevaux turbo

La version route de la R WRC ne se montre pas tout à fait aussi violente, mais néanmoins bien motorisée. De prime abord, un passage de 0 à 100 km/h en 6,4 secondes ne nous laisse pas sans voix. Mais lorsqu’on tient soi-même le volant de ce petit bolide, on sent la force du moteur turbo de 2 litres à injection directe qui fait très vite monter la Polo à 243 km/h.

Et quand les 220 chevaux de la TSI tirent sur l’essieu avant de la traction avant, on a intérêt à bien tenir le volant pour ne pas risquer une sortie de piste. Surtout si celle-ci est jonchée de gravier, de boue ou d’autres matières instables.

La plus forte des Polo

La Polo de série la plus puissante de tous les temps se serait bien parée de quatre roues motrices, mais cela aurait trop fait grimper le coût de ce modèle limité à 2500 exemplaires, dont le prix de base (déjà considérable) de 33 900 francs aurait atteint des sommets exorbitants. Mais même sans être un 4x4, la Polo de rallye est un pur plaisir.

La bête de 1,3 tonne parcourt des virages serrés comme tirée par un fil et toujours avec une belle assurance, grâce aux 350 Nm de couple (pour 2500 à 4400 tr/min). Il n’y a pas que la suspension sport clairement plus ferme et la carrosserie plus basse de 15 millimètres qui procurent des sensations de course: la boîte de vitesses à 6 rapports sied également parfaitement à la R WRC.

Un look sobre

Quand on voit le look du «vrai» bolide WRC, on peut être quelque peu déçu de son homologue civil. Certes, les pare-chocs élargis avec de plus grandes prises d’air font bien allusion à son origine, tout comme les rayures gris-bleu et le spoiler arrière noir. A l’intérieur, on trouve des sièges sport en alcantara et un volant assorti, ainsi que de nombreux détails bleus dans un environnement toujours aussi soigné.

Si vous souhaitez vous offrir ce petit bolide survitaminé, prévoyez non seulement le budget pour la bombinette et les 9,0 litres aux 100 km qu’elle a consommés pendant les tests (7,5 selon la norme), mais soyez aussi rapide: seules 300 des 2500 R WRC arriveront en Suisse.

Toutes les images de VW Polo R WRC

Rejoignez le débat