FORD FOCUS - La quatrième édition veut secouer la catégorie des compactes

La toute nouvelle Ford Focus veut rattraper le terrain perdu sur le segment très compétitif des compactes. Un premier essai routier montre qu’elle a toutes ses chances!

Le break Ford Focus 1.5 en chiffres

  • Moteur: turbo essence R3 1,5 l (182 ch, 240 N.m à partir de 1600 tr/min)

  • Transmission: traction avant

  • Boîte de vitesses: manuelle à 6 rapports

  • Performances: 0-100 km/h en 8,5 s, vitesse de pointe à 220 km/h

  • Poids et chargement: poids 1408 kg, coffre 608 à 1653 litres

  • Consommation: usine 5,7 l/100 km, 129 g CO2/km

  • Prix catalogue: à partir de CHF 31 200.– (base: 1.0 Trend, 85 ch, cinq portes, CHF 18 900.–)

  • Concurrentes: Fiat Tipo, Hyundai i30, Opel Astra, Peugeot 308, Renault Megane, Seat Leon, Skoda Octavia, VW Golf entre autres

  • État: 25.07.2018

À qui s’adresse la Ford Focus SW 1.5?

A tous ceux qui rêvaient de l’espace princier et du grand volume de coffre de la Skoda Octavia break. Ceux qui souhaitent aussi un châssis extrêmement bien équilibré mais dynamique et qui apprécient un moteur très réactif et volontaire à hauts régimes. Et ceux qui ne veulent pas dépenser trop d’argent.

Le Downsizing parfait

Pour sa Focus, Ford propose uniquement des moteurs diesel 4 cylindres (95 à 150 ch) et des moteurs essence 3 cylindres (85 à 182 ch) avec 1,0 et 1,5 litre de cylindrée. La motorisation la plus populaire en Suisse était la version essence 1 litre de 125 ch, mais elle devrait être rapidement supplantée par le nouveau moteur 3 cylindres turbo d’1,5 litre de cylindrée et de 182 ch. Ce moteur est extrêmement réactif aux accélérations, fonctionne sans vibrations ni bruits excessifs et développe son couple maximal dès les bas régimes. De plus, le petit moteur turbo essence s’harmonise parfaitement avec la boîte de vitesses manuelle à 6 rapports, nette et précise.

Châssis dynamique

Le train roulant de la Focus est assez ferme. On apprécie donc que les Focus les plus musclées (comme notre véhicule d’essai ST-Line avec 182 ch) présentent des suspensions multibras avec amortisseurs adaptatifs. De concert avec sa structure de carrosserie rigide, cela permet au break compact d’adopter un comportement de conduite sportif et agile. La direction est très réactive et le break réagit aux changements de charge avec un pivotement souple de l’arrière, sans toutefois entraîner de sensation d’insécurité.

Espace et équipement généreux

Comparée au modèle précédent, la Focus SW a gagné dix centimètres et mesure désormais 4,67 mètres de long. Avec l’empattement plus long et les porte-à-faux plus courts, cela a un effet positif sur l’espace disponible. Le conducteur, le passager avant, mais aussi les passagers arrière, profitent d’un espace aux épaules plus généreux que dans n’importe quelle autre voiture de cette catégorie. Et en termes de volume de coffre, la Focus SW atteint presque les dimensions de la Skoda Octavia break, leader de sa catégorie en la matière.

Au-delà de l’espace disponible dans la nouvelle Focus, on est aussi impressionné par les nouveaux systèmes de confort et de sécurité. La version précédente était déjà bien placée en termes de systèmes d’assistance mais avec le pack «Ford Co-Pilot360», la quatrième génération de Focus établit de nouvelles références pour la catégorie des compactes.

Nous avons beaucoup aimé

La nouvelle Ford Focus tient ses promesses. Elle est élégante et sportive, mais reste avant tout un break pratique, sûr et spacieux. Grâce à son excellent châssis et à la vivacité de son moteur, elle est également agréable à conduire. Et parce que son prix est calculé au plus juste, la Focus devrait rapidement gagner des places au classement des meilleures ventes de sa catégorie en Suisse, où elle pointait jusqu’alors en 8e position.

Nous avons moins aimé

Le tableau de bord. Il a été inspiré de celui de la nouvelle Fiesta et plusieurs boutons de commande ont donc été éliminés par rapport à la version précédente. Néanmoins, les affichages analogiques conventionnels de la Focus ne peuvent pas rivaliser avec les affichages numériques modernes de nombreux concurrents. L’affichage tête haute, disponible pour la première fois dans la Focus, ne suffit pas pour combler cette lacune.

6296 / 1600 3.935

Galerie de photos Ford Focus Kombi

Rejoignez le débat